Marche du 18 Octobre 2022

Mais oui où sont les hommes, bien sur il y a le jardin avec le taillage des arbres, le ramassage des feuilles qui tombent, le bricolage, mais nous vous attendons. Venez nous retrouver !!

Nous allons partir ce matin avec 12 personnes, 12 femmes, et nous avons le plaisir d’accueillir Yolande. Nous lui souhaitons la bienvenue et de belles découvertes à travers nos chemins Mélusins. 8,9kms pour notre rando.

Direction le Grand Parc, en descendant pour prendre la direction des Brousses, il y a eu des coulées de boues, c’est glissant, alors vigilance.

Nous descendons le petit chemin qui passe devant Les Brousses et qui longe la Vonne. Celle-ci prend sa source dans le canton de la Gâtine, traverse le canton de Lusignan, conflue dans le canton de Vivonne, le tout dans les deux arrondissements de Parthenay et Poitiers. Un léger voile frôle les prairies, puis ce voile se lève, et là, nous voici transportés au Canada parmi ces très belles forêts qui éclatent de milles feux de lumières, de couleurs, sur les feuilles, les branches. C’est un spectacle féérique et nous respectons ces moments si privilégiés. C’est un envoutement total.

Un peu d’histoire avec le Moulin de Montgadon :

Ancien Moulin à blé, transformé en minoterie en 1894 pour Gabriel Durivault fils. Le logement patronal avait été reconstruit quelques années auparavant en 1884. En 1909, Alphonse Coudreau agrandit l’atelier de fabrication et construit un second logement patronal. En 1918, la production atteignait 120 quintaux par jour. La date de cessation d’activité est inconnue ; En 1918, la minoterie fonctionnait grâce à une turbine de 25 ch. et un moteur à gaz de 30 ch. Actuellement un appareil à cylindres de Buhler, 2 trieurs à grains, une bluterie et un plansichter sont encore en place.

Nos yeux sont attirés par le sol recouvert de feuilles qui jonchent un sol pierreux parfois et particulièrement glissant ce matin. Un cri, un écart pour éviter une branche qui vient de tomber et aurait pu blesser notre marcheuse. Alors il nous faut faire attention à ce qui se passe en l’air et parterre. Difficile...

Sur notre passage nous faisons la découverte de petites branches ornées de jolies fleurs blanches. Après avoir fait une recherche, nous apprenons le nom de l’Arbre à perles ou plus joliment Symphorine blanche.

C’est ainsi que se termine notre ballade avec les yeux qui brillent autant que la forêt nous a illuminé ce matin.

RDV est pris pour mardi prochain à la même heure.

Bonne semaine et à mardi prochain.

Amicalement

Michèle - Jacqueline -