Juin (La ronde des mois)


Ce sacré petit mois de Juin
Couvert des couleurs d'arlequin,
Nous conduit vers l'été, doucement, Allongeant les jours discrètement.
Les averses, fréquentes, nettoient la nature
Et laissent, derrière elles, un ciel d'azur. Exaltant, des parfums enivrants
Dans un univers transparent.
Et, pourtant l'on sait sans aucun doute
Que, quand Saint Barnabé, sous la céleste voûte Coupe le pied de ce pauvre Saint Médard
L'été somnolent n'est jamais en retard.
Et sous un soleil chaud et éclatant
En ce dernier mois du printemps
S'épanouie, la fête de la musique
Nous entraînant, dans une ronde magnifique.


Dominique SAGNE